top of page
  • Mare Seau

15 décembre 2022


L'Académie des 𝟵 𝗱𝗼𝘀𝗲𝘀 𝗔𝗥𝗡𝗺 : ils sont devenus fous !

Nous assistons à la multiplication d’exaltations devant des résultats d’un autre « vaccin » thérapeutique ARNm pour soi-disant soigner le cancer de la peau. Cela devient fatigant.

https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/un-vaccin-contre-le-cancer-prouve-son-efficacite-une-premiere-1888774


1/n⤵️


2/n

Comme les idolâtres de l’ARNm ne semblent pas avoir compris grand-chose à cette histoire essayons de vulgariser un peu !

https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/1602930227591942146?s=20&t=wjRqdnvm7rDA3hLA7HH9hQ


3/n

Tout d’abord, répétons encore et encore : un VACCIN contient un virus (ou bactérie) vivant ou atténué qui, une fois injecté, induit une réponse immunitaire devant permettre de nous protéger de la maladie que ce pathogène provoquerait si nous y étions exposés.


4/n

Donc comme l’ARNaque des "vaccins" géniques ARNm contre le SARS-CoV-2 qui ne protègent ni de l’infection ni de la transmission ni de la mort, a si bien fonctionné, on recommence avec le « vaccin » génique contre le cancer.


5/n

Tous les journaux et autres médecins VRP ou idolâtres de l’ARNm louent déjà le « vaccin » de Moderna contre le cancer de la peau qui réduirait de 44% les risques de rechutes alors qu’à ce jour aucun résultat clinique n’a été partagé avec la communauté scientifique.


6/n

Comme pour les injections Covid-19, nous n’avons qu’un communiqué de presse et les données seront partagées dans un prochain congrès d’oncologie… disent-ils.

Alors que savons-nous sur ce produit magique et si révolutionnaire ?

Attachez vos ceintures :


Il s’agit d’un essai


7/n

clinique de phase 2b avec 157 patients randomisés dans 2 bras mais pas en double aveugle (= les médecins savent qui reçoit quoi).

Les patients sélectionnés doivent avoir eu un mélanome stade III/IV qui a été complètement retiré par chirurgie avant de commencer le traitement.


8/n

Ces patients ne doivent pas avoir de métastases dans les ganglions lymphatiques, viscères et cerveau. Il s’agit donc d’un segment bien particulier de patients pris très tôt dans la maladie et n’ayant pas encore de métastases qui ont été inclus dans cet essai clinique.


9/n

Le but est de retarder la récidive en combinant le traitement ARNm dit « vaccin » à l’immunothérapie 𝗞𝗲𝘆𝘁𝗿𝘂𝗱𝗮 (aussi appelé pembrolizumab).

Pour l’ARNm, ils ont introduit 34 altérations (neoepitopes) présentes dans ces cancers de la peau, procédé qui « permettrait »


10/n

de stimuler la production d’anticorps T spécifiques contre ces tissus cancéreux.

Le concept est intéressant.

👉 Les patients dans bras # 1 reçoivent le 💉 ARNm de Moderna ET l’anticorps monoclonal Keytruda (appelé pembrolizumab), donc ce 💉 ARNm n’est pas utilisé seul !


11/n

👉 Les patients dans bras # 2 ne reçoivent que l’anticorps monoclonal Keytruda, traitement de référence pour le cancer de la peau.


Protocole bras # 1 : 𝟵 𝗱𝗼𝘀𝗲𝘀 de 💉ARNm (mRNA-4157/V940) tous les 21 jours !

(soit 1 💉 tous les 2 j. 😱) + Keytruda 200 mg tous les 21 j.



12/n

Protocole bras # 2 : Keytruda 200 mg tous les 21 jours.

Le traitement est poursuivi pendant 1 an ou jusqu’à la récidive du cancer ou l’apparition d’effets secondaires trop graves pour pouvoir continuer.


Keytruda est un 𝑐ℎ𝑒𝑐𝑘𝑝𝑜𝑖𝑛𝑡 𝑖𝑛ℎ𝑖𝑏𝑖𝑡𝑒𝑢𝑟 ou anti PD-1


13/n

PD-1 = récepteurs exprimés sur les cellules cancéreuses et qui rendent aveugles les lymphocytes T, ces derniers ne reconnaissant alors plus ces cellules comme étant cancéreuses.

Les anti PD-1 (human, programmed death receptor-1 = immunothérapies) bloquent ce récepteur PD-1


14/n

permettant ainsi aux lymphocytes T de reconnaître les cellules cancéreuses et de les détruire.

Ces produits anti PD-1 fonctionnent encore mieux si les patients sont traités avant avec quelques cycles de chimiothérapie ou de radiothérapie ce qui booste le système immunitaire.


15/n

L’idée de ces injections ARNm est de remplacer les quelques cycles de chimiothérapie/radiothérapie et de stimuler un certain type de lymphocytes T.


Et il semble falloir 9 injections tous les 21 jours en complément de Keytruda pour arriver à ce résultat !


16/n

Donc ce 💉 seul ne sert à rien, il est utilisé en + d’1 produit qui fonctionne déjà, ce qu’on appelle en anglais "add on therapy".

Pas vraiment ce que relatent les médias...

Le design de l’essai clinique construit à partir du peu de données disponibles

(cf posts 28 + 29/n)


17/n

Alors quand on nous dit que cette combinaison réduit les risques de récidives de 44%, que cela signifie-t-il ?

Qu’il y aurait 44% moins de récidives si on rajoute au traitement Keytruda, 9 injections d’ARNm tous les 21 jours ?



18/n

Mais de quoi parle-t-on vraiment ?


Keytruda est un traitement utilisé pour de nombreux cancers, un blockbuster pour Merck et qui a son propre site :

https://www.keytruda.com/clinical-trial-results/


19/n

A propos du cancer de la peau qui nous concerne ici, Keytruda a déjà démontré en phase 3 une réduction du risque de récurrence de 43% (quel que soit le stade du cancer) à 1 an par rapport au placebo (=pas de traitement) :

https://www.keytrudahcp.com/efficacy/melanoma-adjuvant-therapy/


20/n

Même si ce pourcentage de 44% pris tout seul semble être conséquent, ce n’est pas très convainquant quand on regarde ça dans le contexte de ce que fait Keytruda seul.

En outre dans l’étude clinique de Keytruda, l’intervalle de confiance était de 0.46-0.70 pour un HR de 0.57


21/n

et un p<0.001 ce qui est très robuste (1019 patients).


Pour cette étude miracle avec les injections ARNm de Moderna, l’intervalle de confiance était 0.31-1.08 (donc on passe le 1 dans certain cas ce qui veut dire que les patients régressent par rapport au contrôle !)


22/n

pour un HR de 0.56 et un p=0.0266 (157 patients) comparé au Keytruda seul.

Et le suivi n’est que d’1 an ce qui est trop court pour pouvoir conclure alors que dans le protocole initial soumis aux autorités sanitaires, l’essai clinique devait durer 5 ans sauf


23/n

si les patients rechutaient plus vite ou si la toxicité du traitement devenait non acceptable.


Comme le suivi n’a duré qu’1 an, je vous laisse conclure...


24/n

Les effets secondaires graves sont de 14.4% dans le bras traité avec la combinaison vaccin/Keytruda contre 10% dans le bras SANS les injections ARNm. Nous ne connaissons pas à ce jour la nature de ces effets secondaires graves.


25/n

Cela explique pourquoi le détail des résultats cliniques n’ont pas encore été publiés !

Comme pour les injections COVID-19, Moderna réserve ses résultats aux autorités sanitaires corrompues pour demander l’autorisation de lancer une phase 3 en 2023

A suivre...


26/n

Il faudrait un suivi beaucoup plus long qu’une année avec plus de patients et des cancers plus avancés pour pouvoir juger de l’utilité de ces injections ARNm, injections qu’il faudra donner presque tous les jours, une folie pure.


27/n

De surcroît, les mélanomes sont des cancers avec beaucoup de mutations qui répondent très bien aux immunothérapies type Keytruda. Ceci est différent pour d’autres cancers avec peu de mutations qui eux sont résistants aux immunothérapies type anti-PD-1.


28/n

Gageons que pour ces cancers même des injections quotidiennes d’ARNm n’y feront rien car ces produits seuls sont INUTILES.


Plus de détails sur l’essai clinique :


https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03897881


29/n

Et le communiqué de presse de Moderna :

https://investors.modernatx.com/news/news-details/2022/Moderna-and-Merck-Announce-mRNA-4157V940-an-Investigational-Personalized-mRNA-Cancer-Vaccine-in-Combination-with-KEYTRUDAR-pembrolizumab-Met-Primary-Efficacy-Endpoint-in-Phase-2b-KEYNOTE-942-Trial/default.aspx



30/n

Je ne résiste pas à l'envie de vous remettre une "dose" de Moderna et de son PDG affirmant ça ⏬

🤡🙃

https://twitter.com/SoloBucketpond/status/1528632578416189440?s=20&t=7kM3cysjAjXKrKm7oS5Ibg


https://www.marceau2020.info/post/23-mai-2022-moderna



31/n L'Académie des 𝟵 𝗱𝗼𝘀𝗲𝘀 𝗔𝗥𝗡𝗺

@MichelJeanDomi1

@louisfouch3

@SabatierJeanMa1

@amine_umlil

@GabinJean3

@LMucchielli

@CaudeHenrion

@BanounHelene

@PinsolleT

@CorinneReverbel

@tatiann69922625

@papanours60

@Annette_LEXA

@JeanYvesCAPO

@ChrisCottonStat

@TheVeto3


32/n L'Académie des 𝟵 𝗱𝗼𝘀𝗲𝘀 𝗔𝗥𝗡𝗺

@verity_france

@LLP_Le_Vrai

@marc_g_wathelet

@CuendetV

@science_md

@BernardSudan

@AnneliseBocquet

@ilan16ans

@DrMunyangi

@PavanVincent

@HamelinMd

@dupontmarieest1

@idrissaberkane

@PhilippeMurer

@Poulin2012

@MullerBronnL

33/n L'Académie des 𝟵 𝗱𝗼𝘀𝗲𝘀 𝗔𝗥𝗡𝗺


@noel_sylviane

@alainhoupert

@v_joron

@MicheleRivasi

@MartineWonner

@xazalbert

@NiusMarco

@felicittina

@THEVENONPierri1

@dopaminergic13

@EnfanceLibertes

@mmtchi


 
2022-12-15 L'Académie des 9 doses ARNm - ils sont devenus fous
.pdf
Download PDF • 2.56MB


bottom of page