• marceau2020

17 octobre 2021


Maladies à 𝗣𝗿𝗶𝗼𝗻𝘀 – Pfizer avait tout écrit !



Le 15 octobre dernier chez #HDPros, @PascalPraud dubitatif sur les effets secondaires graves des 💉 recevait Marc Doyer relatant la maladie à prion développée par son épouse 2 semaines après la deuxième injection Pfizer.

1/n⤵️


2/n L’incidence « normale » de ce type de maladies qui mettent des décennies à évoluer vers une forme symptomatique, est de 1/1 000 000.


https://twitter.com/CNEWS/status/1448919755226816512?s=20


3/n Depuis le début des injections Covid19 les troubles neurologiques graves sont devenus légion, tout comme les AVC, les thromboses de toutes sortes, les embolies, les morts par crises cardiaques, les myocardites/péricardites et j’en passe (s̷a̷n̷i̷t̷a̷i̷r̷e̷).

4/n Pourtant Pfizer a clairement écrit dans son dossier de soumission à l’EMA et autres autorités sanitaires que son produit contient comme impuretés des agents responsables « des encéphalopathies spongiformes transmissibles » !!!!

5/n Oui vous avez bien lu, non seulement la protéine Spike fabriquée par les vaccinés contient une séquence « prion » mais en plus le produit fini, injecté, contient lui-même des débris de prions. 🤨😬


@cab2626

@Revahb1

@AssoCovid


http://radio.rumormillnews.com/pdfs/20201130-BioNTech-Vaccine-Document.pdf


6/n Donc Pfizer le reconnaît tout en minimisant le problème et agrémentant son constat par des mots comme « théorique » et « jugé minime » !


Les injections de Moderna suivant les mêmes procédés de fabrication, les mêmes impuretés doivent s’y trouver.

7/n Comment une chose pareille a-t-elle pu être acceptée par l’EMA ?

Comment un tel produit contenant ces sous-produits responsables de maladies mortelles a pu être approuvé par la HAS et l'ANSM ?

Où est le principe de précaution après tous les scandales sanitaires que nous

8/n avons eu en 🇫🇷 comme celui de la maladie de la vache folle ???

Est-ce que les personnes qui se vaccinent en toute bonne foi sont informées de ces risques ?


Voilà ce que dit l’ANSES de ces maladies :


https://www.anses.fr/fr/content/que-sont-les-enc%C3%A9phalopathies-spongiformes-transmissibles-est


9/n En juillet 2021 le CNRS, l’INSERM et d'autres organismes ont arrêté les recherches sur les prions suite aux contaminations de 2 agents, dont 1 en est mort.


https://www.cnrs.fr/fr/suspension-provisoire-des-travaux-sur-les-prions-dans-les-laboratoires-de-recherche-publics


10/n Donc ce qui est arrivé à l’épouse de Monsieur Marc Doyer comme beaucoup d’autres n’est pas le fruit du hasard.


🛑 Ces injections doivent cesser immédiatement. 🛑


Il faudra encore combien de vies brisées avant d’y arriver ?

11/n Comment peut-on injecter les populations non à risque avec ces produits comme les jeunes, les ados ou encore les enfants à venir ? La mortalité a doublé en 2021 par rapport à 2020 mais personne ne semble s’en émouvoir.


https://twitter.com/aileastick1/status/1450412259818319873

12/n La seule chose qui compte est d’injecter tout ce qui bouge sans aucune base scientifique pour le faire !


Seuls les plus de 70 ans et ceux souffrant de comorbidités sont à risque de faire une forme grave et doivent pouvoir choisir librement de façon éclairée.

13/n Pour tous les autres, il en en juste hors de question !

On ne peut plus accepter que tant de vies soient mises en danger pour appliquer l’agenda de Bill et de Klaus, qui nous barbent !


Taux de mortalité par âge :


https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/jmri.26611



 
2021-10-17 Maladies à Prions - Pfizer avait tout écrit_avec lien corrigé
.pdf
Download PDF • 904KB

224 vues