• marceau2020

1er mars 2021


L’illusoire immunité de groupe pour un virus respiratoire...



1/n La grande question du moment :

Pourquoi les vaccins actuels ne bloqueront pas la transmission du Sars-CoV-2 et ne permettront donc pas d’atteindre une immunité de groupe ?

Humble tentative de vulgarisation 🤓 :


2/n Tous les 💉 Covid19 disponibles sont administrés par voie intra-musculaire (IM). Pourtant, uniquement un 💉 par administration nasale serait capable de bloquer une infection type Sars-Cov-2 et d’empêcher la transmission aux autres.

Le corps humain peut être représenté par 2


3/n régions importantes que nous appellerons :

  • 1 compartiment stérile dit « systémique » 🟥 comprenant le sang, le cœur, rate, poumon, foie, cerveau etc.

  • 1 compartiment en contact avec l’extérieur dit « muqueuses » 🟦 comprenant l’appareil respiratoire, digestif et génital.

4/n Le système immunitaire protège ces deux compartiments de manières différentes car :

  • le compartiment « muqueuses » 🟦 est constitué de flores microbiennes vitales pour nous

  • alors que le compartiment « systémique » 🟥 est stérile.

5/n Le système immunitaire est capable de monter 1 puissante réponse immunitaire quand 1 virus infecte 1 organe du compartiment « systémique » 🟥 ce qui explique pourquoi les 💉 les + performants sont dirigés contre des infections systémiques par injection IM (rougeole, variole, varicelle)


6/n Les choses se compliquent quand un microbe infecte une partie du compartiment « muqueuses » 🟦 comme les voies respiratoires qui sont colonisées par des milliards de microorganismes vitaux et que le système immunitaire doit différencier des germes pathogènes.


7/n La réponse immunitaire dans le compartiment « muqueuses » 🟦 est donc en générale beaucoup plus faible et les anticorps disparaissent très vite pour ne pas endommager cette flore nasale, intestinale ou vaginale.


Notons aussi que le système immunitaire protégeant


8/n les muqueuses 🟦 est de loin le plus important (déploiement des cellules immunitaires, production d’immunoglobulines) afin de pouvoir protéger toutes les parties de notre corps directement exposées à l’environnement externe.


9/n Rentrons un peu plus dans le détail pour les virus respiratoires type Sars-Cov-2 :

Les vaccins administrés dans le compartiment « systémique » 🟥par injection IM, induisent la production d’anticorps appelés immunoglobulines G (IgG) 🔴


10/n (+ d’autres cellules immunitaires comme les cellules T) qui vont protéger tous les organes du compartiment « systémique » une fois que le virus aura atteint ce compartiment. En revanche, le vaccin est incapable d’induire la production d’anticorps immunoglobulines A sécrétoires (sIgA) 🔵


11/n dans les muqueuses respiratoires constituant la porte d’entrée du virus, comme démontré par les études précliniques dans des singes.

Or seuls les anticorps sIgA 🔵 sont capables de bloquer efficacement le virus dans le nez/bouche/gorge, d’empêcher la transmission aux autres


12/n et surtout d’empêcher sa propagation dans les voies respiratoires basses (poumons) pour atteindre le compartiment « systémique » 🟥.


Même si les vaccins induisent une très forte production d’IgG 🔴 dans le compartiment « systémique », il n’y a qu’une très faible proportion


13/n de ces anticorps IgG 🔴 qui sont capables, via le sang, d’atteindre les muqueuses nasales pour combattre le virus, car un mécanisme de protection les en empêche. Il a en effet été démontré que les anticorps sIgA 🔵 bloquent le mécanisme d’action des IgG 🔴.


14/n 👉 Les vaccins actuels ne peuvent donc pas (ou très peu) empêcher la réplication du Sars-cov-2 dans les muqueuses respiratoires et sa transmission à autrui.

Il est dès lors facile à comprendre que le compartiment « systémique » 🟥 et le compartiment « muqueuses » 🟦 sont


15/n quasi imperméables et que les réponses immunitaires (IgG ou IgA) aux infections sont différentes et adaptées à chaque compartiment.

Par exemple le vaccin de la polio se présente sous deux formes :

  • la forme atténuée administrée par voie orale bloque parfaitement la


16/n transmission car il empêche la réplication du virus dans les muqueuses dont fait partie le système digestif et donc les contaminations par les selles.

  • La forme inactivée, administrée par injection protège de la maladie mais n’empêche pas les contaminations par les selles !

17/n Rappelons qu’Israël (tiens, tiens) a dû passer au 💉 oral pour mettre fin à l’épidémie de polio.

Afin de pouvoir atteindre l’immunité de groupe il faudrait donc un 💉 qui puisse induire des anticorps dans TOUS les compartiments : induire une production d’anticorps sIgA 🔵


18/n dans les muqueuses respiratoires pour bloquer la réplication du virus et sa transmission aux autres lors d’une infection, puis induire une forte production d’anticorps IgG 🔴 qui vont neutraliser le virus et empêcher le développement de formes graves de la maladie.


19/n La seule manière de bloquer la transmission du Sars-Cov-2 est d’induire une immunité dans les voies respiratoires soit un vaccin par administration nasale soit par une infection naturelle !

Infection naturelle dites-vous ?

Mais les Khmers blancs et les ayatollahs de la


20/n vaccination pour tous affirment pourtant que les personnes asymptomatiques ou ayant fait une forme légère de la maladie développent très peu d’anticorps IgG 🔴 et qu’ils seraient donc moins bien protégés contre une nouvelle infection proposant par-là de les 💉 avec 1 dose !


21/n Une bien belle arnaque intellectuelle !


Les asymptomatiques ou les personnes ayant fait une forme légère de la maladie ont un très bon système immunitaire au niveau des muqueuses 🟦 nasales et se débarrassent très vite du virus avant même qu’il ait une chance de passer dans


22/n le compartiment « systémique » 🟥.

Par conséquent, au lieu de se baser sur la faible quantité d’IgG 🔴 dans le sang, ils devraient plutôt doser les sIgA 🔵 dans la salive, les larmes ou les secrétions nasales.

La durée de vie des sIgA 🔵 est au minimum de 3 mois post infection.


23/n Un article à ce sujet…certes un peu compliqué 😉


https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fimmu.2020.611337/full


24/n Une fois qu’on a compris tout cela, la meilleure stratégie pour espérer en finir avec cette pandémie est de protéger/vacciner les personnes à risque et de laisser les personnes non à risque vivre, se contaminer et produire une immunité complète dans tout le corps IgA + IgG !


25/n Bien plus efficace, beaucoup moins cher et moins risqué que ces vaccins expérimentaux et sans aucun recul. Mais il faut croire que les intérêts de ceux qui décident sont ailleurs ! Ou est-ce simplement une bonne dose (sans jeu de mot) d’incompétence ?!


Conclusion ⬇️ 👇


 

A noter : en bleu ont été rajoutées ci-dessus quelques informations complémentaires par rapport au thread original du 1er mars 2021. Il est notamment précisé sIgA.

 

Version PDF du thread original du 1er mars 2021

2021-03-01 L’illusoire immunité de groupe pour un virus respiratoire...
.pdf
Download PDF • 136KB

Version PDF complétée - novembre 2021 (pas en format thread)

L'illusoire immunité de groupe pour un virus respiratoire (màj nov_2011)
.pdf
Download PDF • 198KB

2 268 vues