• marceau2020

22 juillet 2021


Un ancien immunologiste du NIH alerte sur l’émergence de symptômes en rapport avec la maladie de 𝗣𝗮𝗿𝗸𝗶𝗻𝘀𝗼𝗻 et d’autres maladies neurodégénératives à prions



Après avoir analysé les effets secondaires rapportés en 🇬🇧 pour les 💉 AZ et Pfizer, un ancien immunologiste du NIH alerte sur l’émergence de symptômes en rapport avec la maladie de 𝗣𝗮𝗿𝗸𝗶𝗻𝘀𝗼𝗻 et d’autres maladies neurodégénératives à prions ainsi que du risque


1/7 ⤵️


2/7 d’un tsunami d’autres types de blessures neurologiques à venir. 😨


Les premiers cas identifiés étant avec le 💉 AZ massivement administré en 🇬🇧, suivi du 💉 Pfizer qui est beaucoup moins administré là-bas.

⤵️


3/7 Selon cet épidémiologiste le sérum de Pfizer a le potentiel de conduire à beaucoup plus de maladies dites à prions sur le moyen et long terme.


⏱️⏱️⏱️


⤵️


4/7 Ce scientifique considère que l’octroi des AMM conditionnelles était prématuré et que cette vaccination de masse doit s’arrêter jusqu’à ce que toutes les études de sécurité soient terminées.


Ces maladies neurodégénératives mettent en général des années à se développer.

⤵️


5/7 Le fait que des cas soient déjà identifiés après 6 mois est très alarmant pour la suite.


👉 Quel impact de ces poisons sur le cerveau des ados qui est en pleine phase de développement ?


Les prochains mois risquent d’être très difficiles pour beaucoup et dramatiques pour

⤵️


6/7 certains qui auront fichu leur santé en l’air pour le prix d’une part de 🍕ou d'une portion de 🍟


Ni Pfizer, ni Véran, ni Castex, ni Macron ne seront responsables.

Pas plus les Marty, Hamon, Deray, Blachier et autres khmers blancs qui ont assuré au public profane que

⤵️


7/7 jamais il n’y aura d’effets secondaires au-delà de 2 mois.


https://scivisionpub.com/pdfs/covid19-vaccine-associated-parkinsons-disease-aprion-disease-signal-in-the-uk-yellow-card-adverse-event-database-1746.pdf


 
2021-07-21 un ancien immunologiste du NIH alerte sur l’émergence de symptômes en rapport a
.
Download • 206KB

40 vues