• Mare Seau

25 septembre 2022


𝗖𝗮𝘁𝗮𝗽𝗹𝗲𝘅𝗶𝗲 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹𝗶𝘀𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 !


Je tombe littéralement de ma chaise. 🤯🤦‍♂️

Le canard déchainé ‘Le Parisien’ ne fait plus que de la désinformation au service des labos.

Immonde !👺 👺 👺

1/31

https://www.leparisien.fr/societe/sante/sante-un-francais-recompense-pour-avoir-trouve-la-cause-de-la-narcolepsie-et-son-principal-traitement-22-09-2022-EPELCAMRD5BCHMVA73SWCSXTSU.php



2/31

Déjà le sous-titre laisse sous-entendre un lien avéré entre narcolepsie et virus de la grippe alors que dans le corps de l’article nous lisons bien :


3/31

Donc il « essaie de prouver » que le virus de la grippe en est responsable !

LA question est : qu’est-ce qui motive Emmanuel Mignot dans sa tentative de prouver que narcolepsie et grippe seraient liées ? 4/31

Ayant travaillé sur la narcolepsie et le système orexine durant des années je peux affirmer qu'E. Mignot n’a certainement pas trouvé le traitement pour la narcolepsie. Les recherches sont toujours en cours et très loin d’avoir délivré un traitement pour les humains (Merck, Takeda, etc.)


5/31

La molécule dont parle les incompétents du Parisien est le neuropeptide naturel appelé hypocrétine-1 ou Orexin-A. Il est synthétisé par des neurones de l’hypothalamus.

On ne peut pas injecter ou administrer ces neuropeptides aux humains narcoleptiques pour les soigner !


6/31

Les neuropeptides hypocrétines 1 & 2 (aussi appelés orexines A&B) ont été identifiés en 1998 par deux groupes Lecea et al. & Sakurai et al. et leur rôle dans le système de sommeil/réveil fut dès lors fortement suggéré.

En août 1999, deux papiers parus dans Cell du groupe


7/31

de Masashi Yanagisawa et du groupe d’Emmanuel Mignot indiquent qu’un défaut dans la neurotransmission des neuropeptides hypocrétines pourrait être responsable de la narcolepsie chez les chiens. La narcolepsie ayant effectivement initialement été observée chez les chiens.


8/31

Il faudra attendre fin 2000 pour que les groupes de Peyron et al. & Thannickal et al. démontrent que le nb de neurones dans l’hypothalamus synthétisant les neuropeptides orexine-A étaient fortement réduits dans le cerveau des humains narcoleptiques.

https://www.jneurosci.org/content/37/9/2268


9/31

La narcolepsie est une maladie qui perturbe le processus de sommeil/réveil. Le symptôme principal étant une somnolence diurne excessive, car le cerveau est incapable de réguler ses cycles de sommeil et de réveil, précédé d’une perte soudaine de tonus musculaire (cataplexie).


10/31

Cette maladie est très rare : la prévalence aux USA et dans les pays d’Europe de l’ouest est de 0.02%-0.07%.


11/31

Les causes de cette maladie ne sont pas encore bien comprises : la seule chose bien établie, c’est la perte de neurones responsables de la fabrication des neurotransmetteurs hypocrétine 1 / orexin-A. Les personnes narcoleptiques ont une perte de 90%+ de ces neurones.



12/31

Le terrain génétique est l’une des pistes privilégiées car il a été démontré que 98% des narcoleptiques portent une mutation au niveau du locus DQB1 (allèle HLA DQB1*06:02), qui joue un rôle majeur dans la fonction immune.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24381371/


13/31

C’est ce qui fait penser à certains chercheurs qu’un déclencheur externe pourrait provoquer une réaction auto-immune exagérée qui détruirait les neurones qui produisent les neurotransmetteurs orexin-A causant ainsi la narcolepsie.

C’est après la pandémie du H1N1 que le


14/31

nombre de narcoleptiques a fortement augmenté aux USA, Canada et Europe.

Emmanuel Mignot a publié un article dans lequel il rapporta les cas de 16 de ces patients ayant déclenché une narcolepsie : ils avaient tous la mutation DQB1, mais regardez bien son tableau ci-dessous :


15/31

14 des 16 patients ont été vaccinés avec le 💉 contre le H1N1 (2 sans adjuvant et 12 avec adjuvant ASO3), 1 patient est suspecté d’avoir été infecté car sa fille l’aurait été (on se marre) et le dernier avec infection documentée.


16/31

Les pays ayant administré les injections avec l’adjuvant ASO3 qui induisait une trop forte réponse immunitaire ont observé le plus grand nombre de cas de narcolepsie !

Les auteurs concluent que comme trop de narcoleptiques avaient été vaccinés il n’était pas possible de


17/31

démontrer que l’infection au H1N1 pouvait aussi avoir déclenché une réaction auto-immune ayant causé la narcolepsie.

Les résultats sont pourtant FLAGRANTS : ce sont les 💉 qui ont de manière disproportionnée causé ces narcolepsies chez des enfants aussi jeunes que 3 ans !


18/31

Un coup d’œil sur les conflits d’intérêts de Monsieur Mignot, on trouve sans surprise GSK (post pandémie H1N1) et Merck !

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2954689/pdf/aasm.33.11.1428.pdf

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2954689/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2954688/


19/31

Donc sur la base de ces observations de la plandémie du H1N1 (pas de la grippe saisonnière) Emmanuel Mignot, à présent consultant chez GSK, veut maintenant démontrer que la narcolepsie serait déclenchée par le virus de la grippe ??!!!!


20/31

La grippe circule depuis toujours et la prévalence de la narcolepsie est restée très faible et stable.

Le pic de narcoleptiques a été observé post injections lors du premier essai de plandémie avec la grippe H1N1 puis plus rien.


21/31

Qu’est-ce qui motive donc ce cher E. Mignot, payé par GSK, à lier à présent la narcolepsie et virus de la grippe saisonnière ?

Les 💉 qui ont le plus conduit à des narcolepsies sont des injections anti grippe H1N1 de GSK-Sanofi/Pasteur.


22/31

Et on sait que le responsable est l’adjuvant ASO3 : cet adjuvant (comme d’autres utilisés dans les vaccins) employé afin de limiter la quantité d’antigène dans le vaccin (trop onéreux), stimule trop fortement le système immunitaire chez certains sujets.


23/31

De ceci résulte une réaction auto-immune qui détruit les neurones fabriquant l’orexine A conduisant ainsi à la narcolepsie.

https://www.medecinesciences.org/en/articles/medsci/full_html/2014/12/medsci20143012p1136/medsci20143012p1136.html


24/31

Comme GSK utilise son adjuvant ASO3 dans TOUS ses 💉 et ne compte pas cesser de l’utiliser, il paie ce cher monsieur pour démontrer que les virus de la grippe sont responsables de la narcolepsie aussi.


25/31

Ensuite ils vous diront, comme avec le COVID19 pour couvrir les effets secondaires graves des injections, que même si les injections utilisant de l’ASO3 provoquent des narcolepsies, la maladie aussi et que le bénéfice est supérieur au risque.


26/31

Le narratif est déjà écrit, le même que pour les injections COVID19 qui normalisent tous les effets secondaires mortels, comme les myocardites chez les jeunes, en prétextant que la maladie fait pire alors que c’est totalement FAUX !


27/31

Et cet article tombe tellement bien juste avant la propagande gouvernementale pour pousser les gens à se faire injecter contre la grippe à partir du 18 octobre.


📢 « Attention, la grippe peut causer la narcolepsie donc vaccinez-vous et surtout vaccinez vos enfants ! »


28/31

Sans parler du débarquement prochain des 💉 combinés grippe + Covid de Pfizer et grippe + Covid + monkeypox de Moderna…

https://twitter.com/akheriaty/status/1572635284403265538?s=20&t=4shvg-MEcld7MVva7vMEUw


29/31

Et quelle étrange coïncidence que la grippe saisonnière réapparaisse subitement alors qu’on nous avait raconté que c’était le SARS-CoV2 qui l’avait supplantée et qu’elle ne reviendrait (toc-toc-toc) qu’une fois le SARS-CoV-2 éradiqué grâce aux 💉 magiques de William Dab.


30/31

Le SARS-CoV-2 circule toujours et ne sera jamais éradiqué, donc pourquoi la grippe réapparaît-elle après plus de 2 ans ?

Ont-ils finalement retrouvé les fioles ??? 😏


STOP à la manipulation et au lobby des labos.

STOP aux désinformations du Parisien.


31/31

@papanours60

@CorinneReverbel

@BanounHelene

@tatiann69922625

@PinsolleT

@CaudeHenrion

@HamelinMd

@JCPEREZCODEX

@ChrisCottonStat

@GabinJean3

@MichelJeanDomi1

@louisfouch3


 
2022-09-25 Cataplexie journalistique - narcolepsie
.pdf
Download PDF • 3.41MB

78 vues