top of page
  • Photo du rédacteurmarceau2020

3 septembre 2023

𝗠𝘂𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗗𝗶𝗴𝗶𝘁𝗮𝗹𝗲


A l’instar de la fleur qui paraît séduisante au premier abord, la 𝗱𝗶𝗴𝗶𝘁𝗮𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 de tous les aspects de la vie quotidienne est un véritable poison difficile à doser.


Et la 𝗳𝗮𝗰𝘁𝘂𝗿𝗲 risque d’être électroniquement salée...


⏸️ (Parenthèse 1)


Allégorie de la fleur




⏯️ (Parenthèse 2)


𝗗𝗶𝗴𝗶𝘁𝗮𝗹 est un anglicisme, signifiant nombre/chiffre.

Né dans les années 1970 son utilisation s’est démocratisée avec le succès de l’affichage digital : Le digital Display.


Numérique tend à renvoyer de fait au technologique, à la dimension discrète de la technologie, celle que manipulent les ingénieurs et qui reste intangible.


Digital semblerait concerner plutôt l’usager dans son expérience de cette technologie numérique.

Avec digital, on passe de l’autre côté de l’écran.


(Fin de la parenthèse 2) ⏹️


Sous prétexte de lutter contre la fracture numérique, de réduire les coûts et les délais ou d’optimiser le temps de travail, l’Etat français va entraîner la totalité des entreprises assujetties à la TVA (pour l'instant) à marche forcée dans SA transformation numérique.


Trop peu d’entreprises 🇫🇷 sont vraiment au courant de la mise en place obligatoire des factures électroniques selon un calendrier bien précis, et encore moins comprennent les implications et les conséquences d’un tel chamboulement au niveau des transactions inter-entreprises et des relations avec les administrations publiques.

Bercy se frotte les mains !

D'autant plus que... 𝗟’𝗼𝗯𝗹𝗶𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝗼𝗯𝗹𝗶𝗴𝗮𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲…🤓


Il ne faut pas confondre facture dématérialisée et facture électronique !

Ce n’est pas le fait de scanner ou de générer ses factures en simples fichiers PDF !!!

Cette procédure gérée et contrôlée in fine par l’État 🇫🇷 conduira au pré-remplissage des déclarations de TVA 🤑



Vous voyez venir la suite… ?

Vous la sentez la transition numérique ?

Et même les 𝗲𝗻𝗰𝗮𝗶𝘀𝘀𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁𝘀 et les ventes aux particuliers devront être déclarés !

Les artisans & commerçants ont-ils bien compris de quoi il retourne ?



Bon, heureusement que les artisans, comme les boulangers par exemple, n’auront pas à délaisser le pétrin pour s’occuper d’éditer des factures électroniques via ce portail…

Eh bien si 🫣 !!!


Un pétrin peut en cacher un autre !



Imaginons quelles pourraient être les prochaines étapes ?

(simples spéculations de ma part 🤫)


💡 disparation progressive des écritures comptables,

manuelles ou semi-automatiques = les fameux « gains de productivité »


💡 Accès des services de la 𝗱𝗴𝗳𝗶𝗽 en temps réel à la situation comptable de chaque entreprise publique et privée, aux encaissements et décaissements, à la trésorerie, aux comptes bancaires, et plus si affinité ?


💡 Bilans automatiques avec calcul de l’IS (Impôt sur le sociétés), prélèvement automatique des acomptes, calcul de TVA avec prélèvements automatiques mensuels. Sur le modèle de l’actuelle DSN (Déclaration sociale Nominative auprès de l’Urssaf, des mutuelles et organismes sociaux) ?


💡 Disparition progressive des métiers de la comptabilité remplacés par des plateformes bourrées d’IA.


Les cabinets comptables ne mesurent pas encore qu'ils seront limités à faire du conseil et des corrections. Jusqu'au jour où l'IA les remplacera.


💡 L’utilisation des espèces 💶 va être de plus en plus compliquée : gageons qu'à partir de 2026 ce fonctionnement sera déployé pour la facturation des entreprises vers tous les particuliers ?

Allez faire un tour en Inde...




Et si vous êtes salariés, sachez que le coffre-fort numérique personnel arrive à grands pas.

Tous vos bulletins de salaires y seront stockés automatiquement.

Puis d’autres données.

Puis encore d’autres....


Pour l’instant c’est au choix des entreprises et de leurs salariés, mais gageons que l’on se dirige vers une obligation généralisée avant 2030…


Le problème n'est pas l'utilisation de nouvelles technologies ni d'outils permettant d'optimiser son temps ou de gagner en efficacité.

Le problème est de pouvoir conserver la pleine maîtrise de ses propres bases de données et de leur partage et de pouvoir fixer les limites.


Le problème est l'obligation à marche forcée.

Identité numérique, reconnaissance faciale, monnaie digitale, passeport biométrico-vaccinal, transactions tracées en temps réel, prélèvements à la source, e-wallet, carbon score, DMP, télémédecine, etc.


Et puis qui peut garantir que :

- C’est plus simple ? (Pour qui ?)

- C’est plus sécurisé ?

Pour la sécurité des données en ligne, ce n’est pas gagné.

Derniers exemples en date de piratage d’ampleur ou de vols de données :



Terminons avec cette vidéo qui est vraiment à conseiller : c’est une enquête très bien faite sur le monde de l’arnaque au SMS, souvent une première étape du vol de données et d’usurpation d’identité.


Alors imaginez lorsque tout sera numérique & digital, si par malheur vous deviez être hackés par un pirate qui volera votre identité numérique ou... si un gouvernement décidait d'effacer vos données : vous n’existerez plus. 🪄 🌬️

Tout simplement.


Digitale ment vôtre 🐾


 
2023-09-03 Mutation digitale
.pdf
Télécharger PDF • 8.74MB

Comentarios


bottom of page