• marceau2020

4 février 2021


Non, aucune preuve que le 💉 d’Astra Zeneca rĂ©duise la transmission !



1/n En lisant le preprint de l’Univ. d’Oxford sur le💉 dit « Astra Zeneca » quant Ă  la prĂ©tendue ↘ de transmission, les bras m’en sont tombĂ©s et je redoutais ce qui n’a pris que qqs heures pour se rĂ©aliser :


2/n la reprise en boucle de cette info par tous les mĂ©dias mainstream. C’est affligeant.

Tout semble bon pour promouvoir le tout vaccin quitte Ă  remodeler la science !

Que dit cette étude co-financée par B et M Gates ?

Les essais cliniques ont été effectués dans 3 pays Brésil,


3/n UK et Afrique du Sud. L’efficacitĂ© aprĂšs une premiĂšre dose (entre 22 j et 90 j) est de 76% et grimpe 82% aprĂšs la seconde dose. Le 💉 a surtout Ă©tĂ© testĂ© sur les 18-55 ans.

Comment ont-ils évalué cette pseudo réduction de la transmission ?

Ils ont demandé, sur la base


4/n du volontariat et uniquement en UK, aux cobayes de se faire seuls des prĂ©lĂšvements nasopharyngĂ©s et oropharyngĂ©s 1 fois par semaine 22j aprĂšs la premiĂšre dose pour qu’ils soient analysĂ©s par RT-qPCR.

Rappelez-vous qu’on nous a dit qu’il fallait absolument que ces prĂ©lĂšvements


5/n soient effectués par des professionnels expérimentés afin de correctement effectuer les prélÚvements sans quoi on risquait de ne pas prélever correctement et de passer à cÎté de cas infection


Ensuite ils ont compté dans le groupe vacciné le nombre de personnes ayant eu des


6/n PCR+ et celles des PCR-. Et de lĂ  ils en ont dĂ©duit qu’il y aurait une ↘ de 67% de la transmission aprĂšs la premiĂšre dose. Or cette approche n’est pas valide car cela sous-entend que toutes les personnes vaccinĂ©es ont Ă©tĂ© exposĂ©es au virus ce qui est simplement impossible.


7/n Pour pouvoir conclure il aurait fallu exposer toutes les personnes vaccinées au Sars-Cov-2 et effectuer des prélÚvements pour les analyser par RT-qPCR et par cultures virales.


8/n D’ailleurs ils reconnaissent eux-mĂȘmes que la mĂ©thode utilisĂ©e n’est pas le « Gold Standard » pour dĂ©terminer si le 💉 bloque bien la transmission !


9/n On nous dit que le 💉 d’AZ pourrait ↘ la transmission de 67% aprĂšs la premiĂšre dose. Super, donc si cela est vrai alors l’effet devrait ĂȘtre encore plus marquĂ© aprĂšs la seconde dose sachant que l’immunitĂ© est boostĂ©e et que la protection meilleure.


10/n Or ce que les mĂ©dias et les autoritĂ©s sanitaires 🇬🇧 ont dĂ©libĂ©rĂ©ment occultĂ© c’est que cette prĂ©sumĂ©e ↘ de la transmission chute Ă  49.5% aprĂšs la 2Ăš dose !

C’est pour cela que les auteurs insistent sur le fait de maintenir les mesures de distanciation physique aprùs la 💉!


11/n Cette annonce fallacieuse est purement à but marketing pour se donner un potentiel avantage par rapport aux 💉 des concurrents qui semblent plus efficaces mais qui ne semblent pas bloquer la transmission !


https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3777268


12/n La mĂ©thode « gold standard » pour Ă©valuer si un vaccin bloque ou rĂ©duit la transmission est d’effectuer un « Human Viral challenge ». AprĂšs vaccination, le groupe placebo ainsi que le groupe vaccinĂ© sont dĂ©libĂ©rĂ©ment exposĂ©s au virus par voies nasales. Ils sont ensuite tous


13/n prĂ©levĂ©s dans le nez et la gorge pendant plusieurs jours. Les prĂ©lĂšvements sont analysĂ©s par RT-qPCR ainsi que par cultures virales pour s’assurer qu’il s’agit bien du Sars-Cov-2 et pour vĂ©rifier si le virus est vivant ou inactivĂ© par l’organisme. Avec ces donnĂ©es il est


14/n possible de dĂ©finitivement savoir si oui ou non un vaccin est stĂ©rilisant = une personne vaccinĂ©e et infectĂ©e par le virus pourra elle transmettre le virus ou non ? Comme le Sars-Cov-2 est un virus respiratoire, cette Ă©tude aurait DÛ ĂȘtre effectuĂ©e lors des essais cliniques


15/n sur une cohorte de jeunes volontaires qui ne sont pas Ă  risque de dĂ©velopper une forme grave de la maladie. Un protocole a d’ailleurs Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© par un centre hospitalier californien mais les labos ont refusĂ© de suivre et le Dr. Fauci s’est prononcĂ© contre en invoquant


16/n des considérations « éthiques » Bullshit !

Est-ce plus Ă©thique de vacciner des millions de personnes avec des 💉 dont la safety Ă  long terme est inconnue et de se prĂ©parer Ă  vacciner les enfants dĂšs le printemps avec un 💉 qui aura Ă  peine Ă©tĂ© testĂ© sur eux ? Non, la raison


17/n est ailleurs ! Ils savent pertinemment qu’aucun 💉 inoculĂ© par voie musculaire ne pourra induire d’immunitĂ© au niveau des muqueuses respiratoires et donc de bloquer la transmission. Maintenir le doute ou l’espoir que ça serait le cas est plus vendeur

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/irv.12797


18/n D’ailleurs les essais prĂ©cliniques sur les rhĂ©sus macaque monkeys (physiologiquement les plus proches de l’homme) ont montrĂ© que les singes infectĂ©s aprĂšs vaccination avaient autant d’mARN viral dans les voies respiratoires que le groupe non vaccinĂ© montrant qu’il Ă©tait trĂšs


19/n peu probable qu’il en soit diffĂ©rent chez l’homme !

Pas d’immunitĂ© stĂ©rilisante (= qui bloque la transmission)


https://www.telegraph.co.uk/global-health/science-and-disease/doubts-oxford-vaccine-fails-stop-coronavirus-animal-trials/


20/n Pour finir un petit mot sur le 💉 d’AZ/Oxford : contrairement Ă  ce que les mĂ©dias mainstream racontent, la technologie utilisĂ©e n’est pas « traditionnelle » mais est aussi innovante que celle des 💉 Ă  mRNA (Pfizer, Moderna, Novavax etc..) et n’a jamais Ă©tĂ© utilisĂ©e


21/n dans l’homme antĂ©rieurement ! Il s’agit d’un vaccin dit Ă  « vecteur viral » utilisant un adĂ©novirus du chimpanzĂ© (responsable du rhume chez le singe). Le Sars-Cov-2 est un virus a mRNA donc la premiĂšre Ă©tape est de transformer cette mARN en ADN.


22/n Puis on va insĂ©rer ce bout d’ADN de la protĂ©ine spike dans l’adĂ©novirus du chimpanzĂ©. Cet adĂ©novirus fonctionne un peu comme un cheval de Troie qui contient une sĂ©quence d’ADN du sars-cov-2 et va le dĂ©livrer dans les cellules de la personne vaccinĂ©e.


23/n Un fois dans les cellules humaines, cet ADN (qui peut migrer dans le noyau !) !) va ĂȘtre retro-transcrit en mRNA et on se retrouve dans la situation des 💉 Ă  mRNA de Pfizer and co. Cet mRNA va coder pour la protĂ©ine spike du Sars-cov-2 et c’est la prĂ©sence de cette protĂ©ine


24/n qui va enclencher la réponse immunitaire.

Une nouvelle thérapie génique donc.

Il en est de mĂȘme pour le 💉 russe et celui de J&J.

VoilĂ , voilĂ ...


 
2021-02-04 Non, aucune preuve que le vaccin d’Astra Zeneca rĂ©duise la transmission
.pdf
Download PDF ‱ 1.27MB

2 vues