top of page
  • Photo du rédacteurmarceau2020

4 février 2021


Non, aucune preuve que le 💉 d’Astra Zeneca réduise la transmission !



1/n En lisant le preprint de l’Univ. d’Oxford sur le💉 dit « Astra Zeneca » quant à la prétendue ↘️ de transmission, les bras m’en sont tombés et je redoutais ce qui n’a pris que qqs heures pour se réaliser :


2/n la reprise en boucle de cette info par tous les médias mainstream. C’est affligeant.

Tout semble bon pour promouvoir le tout vaccin quitte à remodeler la science !

Que dit cette étude co-financée par B et M Gates ?

Les essais cliniques ont été effectués dans 3 pays Brésil,


3/n UK et Afrique du Sud. L’efficacité après une première dose (entre 22 j et 90 j) est de 76% et grimpe 82% après la seconde dose. Le 💉 a surtout été testé sur les 18-55 ans.

Comment ont-ils évalué cette pseudo réduction de la transmission ?

Ils ont demandé, sur la base


4/n du volontariat et uniquement en UK, aux cobayes de se faire seuls des prélèvements nasopharyngés et oropharyngés 1 fois par semaine 22j après la première dose pour qu’ils soient analysés par RT-qPCR.

Rappelez-vous qu’on nous a dit qu’il fallait absolument que ces prélèvements


5/n soient effectués par des professionnels expérimentés afin de correctement effectuer les prélèvements sans quoi on risquait de ne pas prélever correctement et de passer à côté de cas infection…

Ensuite ils ont compté dans le groupe vacciné le nombre de personnes ayant eu des


6/n PCR+ et celles des PCR-. Et de là ils en ont déduit qu’il y aurait une ↘️ de 67% de la transmission après la première dose. Or cette approche n’est pas valide car cela sous-entend que toutes les personnes vaccinées ont été exposées au virus ce qui est simplement impossible.


7/n Pour pouvoir conclure il aurait fallu exposer toutes les personnes vaccinées au Sars-Cov-2 et effectuer des prélèvements pour les analyser par RT-qPCR et par cultures virales.


8/n D’ailleurs ils reconnaissent eux-mêmes que la méthode utilisée n’est pas le « Gold Standard » pour déterminer si le 💉 bloque bien la transmission !


9/n On nous dit que le 💉 d’AZ pourrait ↘️ la transmission de 67% après la première dose. Super, donc si cela est vrai alors l’effet devrait être encore plus marqué après la seconde dose sachant que l’immunité est boostée et que la protection meilleure.


10/n Or ce que les médias et les autorités sanitaires 🇬🇧 ont délibérément occulté c’est que cette présumée ↘️ de la transmission chute à 49.5% après la 2è dose !

C’est pour cela que les auteurs insistent sur le fait de maintenir les mesures de distanciation physique après la 💉!


11/n Cette annonce fallacieuse est purement à but marketing pour se donner un potentiel avantage par rapport aux 💉 des concurrents qui semblent plus efficaces mais qui ne semblent pas bloquer la transmission !



12/n La méthode « gold standard » pour évaluer si un vaccin bloque ou réduit la transmission est d’effectuer un « Human Viral challenge ». Après vaccination, le groupe placebo ainsi que le groupe vacciné sont délibérément exposés au virus par voies nasales. Ils sont ensuite tous


13/n prélevés dans le nez et la gorge pendant plusieurs jours. Les prélèvements sont analysés par RT-qPCR ainsi que par cultures virales pour s’assurer qu’il s’agit bien du Sars-Cov-2 et pour vérifier si le virus est vivant ou inactivé par l’organisme. Avec ces données il est


14/n possible de définitivement savoir si oui ou non un vaccin est stérilisant = une personne vaccinée et infectée par le virus pourra elle transmettre le virus ou non ? Comme le Sars-Cov-2 est un virus respiratoire, cette étude aurait DÛ être effectuée lors des essais cliniques


15/n sur une cohorte de jeunes volontaires qui ne sont pas à risque de développer une forme grave de la maladie. Un protocole a d’ailleurs été développé par un centre hospitalier californien mais les labos ont refusé de suivre et le Dr. Fauci s’est prononcé contre en invoquant


16/n des considérations « éthiques » Bullshit !

Est-ce plus éthique de vacciner des millions de personnes avec des 💉 dont la safety à long terme est inconnue et de se préparer à vacciner les enfants dès le printemps avec un 💉 qui aura à peine été testé sur eux ? Non, la raison


17/n est ailleurs ! Ils savent pertinemment qu’aucun 💉 inoculé par voie musculaire ne pourra induire d’immunité au niveau des muqueuses respiratoires et donc de bloquer la transmission. Maintenir le doute ou l’espoir que ça serait le cas est plus vendeur


18/n D’ailleurs les essais précliniques sur les rhésus macaque monkeys (physiologiquement les plus proches de l’homme) ont montré que les singes infectés après vaccination avaient autant d’mARN viral dans les voies respiratoires que le groupe non vacciné montrant qu’il était très


19/n peu probable qu’il en soit différent chez l’homme !

Pas d’immunité stérilisante (= qui bloque la transmission)



20/n Pour finir un petit mot sur le 💉 d’AZ/Oxford : contrairement à ce que les médias mainstream racontent, la technologie utilisée n’est pas « traditionnelle » mais est aussi innovante que celle des 💉 à mRNA (Pfizer, Moderna, Novavax etc..) et n’a jamais été utilisée


21/n dans l’homme antérieurement ! Il s’agit d’un vaccin dit à « vecteur viral » utilisant un adénovirus du chimpanzé (responsable du rhume chez le singe). Le Sars-Cov-2 est un virus a mRNA donc la première étape est de transformer cette mARN en ADN.


22/n Puis on va insérer ce bout d’ADN de la protéine spike dans l’adénovirus du chimpanzé. Cet adénovirus fonctionne un peu comme un cheval de Troie qui contient une séquence d’ADN du sars-cov-2 et va le délivrer dans les cellules de la personne vaccinée.


23/n Un fois dans les cellules humaines, cet ADN (qui peut migrer dans le noyau !) !) va être retro-transcrit en mRNA et on se retrouve dans la situation des 💉 à mRNA de Pfizer and co. Cet mRNA va coder pour la protéine spike du Sars-cov-2 et c’est la présence de cette protéine


24/n qui va enclencher la réponse immunitaire.

Une nouvelle thérapie génique donc.

Il en est de même pour le 💉 russe et celui de J&J.

Voilà, voilà...


 
2021-02-04 Non, aucune preuve que le vaccin d’Astra Zeneca réduise la transmission
.pdf
Download PDF • 1.27MB

Comentarios


bottom of page