top of page
  • Mare Seau

4 janvier 2023


Episode 4 : Mais au fait, le Gardasil c’est quoi ?



Le Gardasil est un vaccin approuvé pour une utilisation chez les adolescents, hommes et femmes ùgés de 11-14 ans, pour soi-disant prévenir les infections sexuellement transmissibles par plusieurs types de papillomavirus humains (PVH en français ou HPV en anglais).


Certains types de PVH sont associĂ©s au cancer du col de l'utĂ©rus et le Gardasil a Ă©tĂ© fortement promu comme une protection nĂ©cessaire contre le cancer du col de l'utĂ©rus. Le vaccin a ensuite reçu l'approbation de la FDA, puis des autres autoritĂ©s sanitaires pour la prĂ©tendue protection contre d'autres cancers et maladies chez les hommes et les femmes de la mĂȘme tranche d'Ăąge, tout cela sans aucun essai clinique pour corroborer ces allĂ©gations, comme nous le dĂ©montrerons plus loin.


Il existe plus de 200 types de PVH, chacun avec un numéro.

Le Gardasil a été conçu pour protéger contre certains types de PVH.

  • Les PVH dit « Ă  haut risque » sont associĂ©s Ă  la croissance de cellules potentiellement prĂ©cancĂ©reuses sur le col de l'utĂ©rus.

  • Les types dit « Ă  faible risque » prĂ©sentent peu ou pas de risque de cancer du col de l'utĂ©rus, mais ils peuvent ĂȘtre associĂ©s Ă  des verrues cutanĂ©es et gĂ©nitales.

Le Gardasil 9 a Ă©tĂ© conçu pour prĂ©venir l'infection par sept types de PVH Ă  haut risque (16, 18, 31, 33, 45, 52, 58) et deux types Ă  faible risque (6 et 11). Ce vaccin a Ă©tĂ© approuvĂ© par la FDA en 2014 aux USA et par l’Agence EuropĂ©enne du mĂ©dicament (EMA) le 10 juin 2015, soit il y a Ă  peine 7 ans !


Plus de 90 % des nouvelles infections au PVH, y compris celles causĂ©es par des types de PVH Ă  haut risque, disparaissent naturellement en 1 Ă  2 ans. L'Ă©limination de l'infection se produit gĂ©nĂ©ralement dans les 6 mois. MĂȘme lorsque le PVH ne disparaĂźt pas et provoque des changements anormaux dans les cellules cervicales, ces « lĂ©sions », comme on les appelle, Ă©voluent rarement vers un cancer !


Est-ce que le Gardasil est efficace ?


Les preuves que le Gardasil prévienne effectivement le cancer sont remarquablement faibles.

L'ùge cible pour l'inoculation se situe entre 11 et 12 ans, mais l'ùge médian de décÚs par cancer du col de l'utérus est de 64 ans en France et le taux de mortalité par cancer du col de l'utérus était de 2.8 pour 100 000 en 2020 sur la population féminine.

Ramené à la population française totale on parle de 1000 morts par an, soit 0.0015% !

Il faut 15 Ă  30 ans pour qu'une infection par le PVH aboutisse Ă  un cancer.


Avec un taux de mortalitĂ© aussi bas et les dĂ©cennies nĂ©cessaires pour que le cancer se dĂ©veloppe, il faudrait une population incroyablement nombreuse de patientes pour atteindre un rĂ©sultat statistiquement significatif dans une Ă©tude pour montrer si le Gardasil prĂ©vient le cancer. Donc Ă  ce stade nous pouvons dĂ©jĂ  dire que les essais cliniques de Merck n’ont pas pu dĂ©montrer ce qu’ils affirment, comme nous verrons plus loin.


https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/cancers/cancer-du-col-de-l-uterus#:~:text=Un%20cancer%20attribuable%20au%20virus,et%201000%20femmes%20en%20meurent


Le Gardasil peut-il causer le cancer ?


L'insert du Gardasil indique : « Gardasil 9 n'a pas été évalué pour son potentiel de cancérogénicité ou de génotoxicité ».

https://www.fda.gov/media/90064/download


Des chercheurs ont suggéré que l'élimination ou la suppression de certains virus PVH à haut risque pourrait en fait ouvrir une niche écologique pour des souches PVH encore plus dangereuses jusque-là maintenues sous contrÎle et donc non oncogÚnes. En d'autres termes, cela pourrait ouvrir des voies vers des cancers qui n'existaient pas avant la vaccination.


DécÚs par cancer du col de l'utérus vs. DécÚs essai clinique Gardasil


Nous avons montrĂ© plus haut que l’incidence pour le cancer du col de l’utĂ©rus en France en 2020 Ă©tait de 2.8 pour 100 000. En 2018 il Ă©tait de 6 pour 100 000.

La baisse constante depuis plus de 20 ans est liée au dépistage et aux traitement précoces, pas à la vaccination qui ne remplacera jamais le dépistage.


https://www.arcagy.org/infocancer/localisations/cancers-feminins/cancer-du-col-de-l-uterus/maladie/lepidemiologie-de-la-maladie.html/


Le taux de mortalitĂ© dans l’essai clinique du Gardasil toutes causes Ă©tait de 85 pour 100000 !


Le Gardasil : ingrédients et adjuvants

Qu'est-ce qu'un adjuvant ?


En immunologie, un adjuvant est un agent ajouté à un vaccin pour améliorer la réponse immunitaire à l'antigÚne du vaccin. Un adjuvant est inclus dans le vaccin et injecté avec l'antigÚne pour produire des anticorps contre l'antigÚne. Le CDC américain affirme que les adjuvants « aident les vaccins à mieux fonctionner » en produisant une réponse immunitaire qui protÚge une personne contre la maladie contre laquelle elle est vaccinée.


Mais il a été démontré que les adjuvants, y compris l'aluminium et d'autres ingrédients du Gardasil, provoquent de graves effets secondaires.


Les ingrédients dans le Gardasil :


1) L’aluminium :


Le sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe (AAHS) est ajoutĂ© au Gardasil pour produire une rĂ©ponse immunitaire plus forte et plus longue que les autres dĂ©rivĂ©s de l’aluminium utilisĂ©s dans les vaccins classiques comme celui contre la diphtĂ©rie/tĂ©tanos/coqueluche (DTC) et l'hĂ©patite B.


Le AAHS, comme les autres sels d’aluminium, est neurotoxique s'il s'accumule dans le cerveau et il n'y a pas de donnĂ©es de test de sĂ©curitĂ© humaine sur l'AAHS.


Aussi fou que cela puisse paraßtre, AAHS n'a jamais été testé par le gouvernement ou Merck. Des études animales indépendantes ont cependant montré que des animaux tels que des souris et des moutons, lorsqu'ils sont exposés à des adjuvants à base d'aluminium à des concentrations comparables à celles utilisées dans les vaccins humains, "développent d'étranges schémas comportementaux et des maladies ressemblant à des maladies auto-immunes" note CHD.


https://childrenshealthdefense.org/news/court-hears-gardasil-science-and-moves-forward/


Les autoritĂ©s sanitaires ont validĂ© le vaccin sans imposer d’études pour prouver l’innocuitĂ© de cet adjuvant, mais comme nous le verrons dans la partie sur les essais cliniques, elles savaient qu’il est dangereux et ont fermĂ© les yeux !


Selon une étude publiée dans Nature en 2020, "le cerveau est un tissu cible pour l'accumulation d'aluminium". L'étude confirme des recherches antérieures selon lesquelles des niveaux plus élevés d'aluminium existent dans le tissu cérébral des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, d'autisme et de sclérose en plaques.


https://www.nature.com/articles/s41598-020-64734-6



L'aluminium augmente la permĂ©abilitĂ© de la barriĂšre hĂ©mato-encĂ©phalique. Cette barriĂšre est la façon dont le corps empĂȘche les toxines de pĂ©nĂ©trer dans les tissus cĂ©rĂ©braux. Un autre ingrĂ©dient du Gardasil, le polysorbate 80, possĂšde Ă©galement cette capacitĂ©.


Un rapport de 2021 sur la toxicité de l'aluminium dans Medscape indique que l'aluminium provoque un stress oxydatif dans le tissu cérébral et a une demi-vie dans le cerveau de 7 ans, ce qui "peut entraßner des dommages cumulatifs".


La recherche a montré que l'aluminium a une capacité unique à provoquer de puissantes réponses immunitaires. De fortes doses d'aluminium peuvent provoquer une sur-stimulation du systÚme immunitaire menant à des maladies auto-immunes = le systÚme immunitaire attaque les propres organes du corps.


Merck affirme que l'AAHS utilisé dans le Gardasil est protégé par le secret industriel et, à ce jour, a refusé de fournir des échantillons à des chercheurs indépendants pour des tests. Nous ne connaissons donc pas la composition complÚte de l'AAHS utilisé par Merck.


https://emedicine.medscape.com/article/165315-overview#a5



2) Polysorbate 80 :


Le polysorbate 80 est un tensioactif, une substance qui rĂ©duit la tension superficielle des liquides. Il est utilisĂ© dans les vaccins comme Ă©mulsifiant pour maintenir les ingrĂ©dients uniformĂ©ment mĂ©langĂ©s dans le liquide. Le polysorbate 80 affaiblit la barriĂšre hĂ©mato-encĂ©phalique et se lie assez Ă©troitement Ă  l'aluminium. Il a Ă©tĂ© associĂ© Ă  un choc anaphylactique et Ă  des rĂ©actions d'hypersensibilitĂ©. Cet adjuvant a Ă©galement Ă©tĂ© associĂ© Ă  des effets sur la reproduction et le cƓur chez les animaux.


L'American College of Pediatricians a averti que le Gardasil est liĂ© Ă  une affection connue sous le nom d'insuffisance ovarienne prĂ©maturĂ©e et que le polysorbate 80 ou l'aluminium contenu dans le Gardasil pourraient ĂȘtre Ă  l'origine de cette affection.



3) Borate de sodium (borax) :


Le borate de sodium a Ă©tĂ© interdit dans les aliments aux États-Unis et prĂ©sente un danger pour le systĂšme reproducteur masculin et le fƓtus en dĂ©veloppement. Il peut provoquer des rĂ©actions toxiques aiguĂ«s lorsqu'il est ingĂ©rĂ© ou inhalĂ©, ce qui soulĂšve la question de savoir quelles rĂ©actions pourraient en rĂ©sulter lorsqu'il est injectĂ©. L'intensitĂ© d'une rĂ©action toxique peut ĂȘtre influencĂ©e par la voie d'exposition.



4) L-histidine :


La L-histidine (également appelée histidine) est un composé chimique que le corps utilise pour fabriquer un autre produit chimique, l'histamine.


Lorsque vous ressentez une rĂ©action allergique - dĂ©mangeaisons, larmes, gonflement, urticaire - les histamines sont Ă  l'Ɠuvre dans le corps. Les histamines font partie du systĂšme immunitaire de l’organisme pour se dĂ©barrasser des substances allergĂšnes (ex : le pollen, l'herbe, la nourriture) qui vous dĂ©rangent (c'est pourquoi vous prenez des antihistaminiques).

Les histamines sont impliquées dans un grand nombre de fonctions corporelles incluant le systÚme nerveux central, le systÚme cardiovasculaire et les voies respiratoires. Elles provoquent une inflammation et, comme l'aluminium et le polysorbate 80, elles augmentent également la perméabilité des vaisseaux sanguins.


Il a aussi été constaté que les histamines augmentaient la coagulation sanguine de 5 fois lorsqu'elles étaient combinées à des surfactants - et la mort par caillots sanguins est la forme de décÚs la plus courante aprÚs l'injection du Gardasil.



5) Levure génétiquement modifiée :


Le type de levure utilisé dans le Gardasil, Saccharomyces cerevisiae, peut provoquer une maladie auto-immune dans le corps.


Dans un article publiĂ© dans Clinical Reviews in Allergy & Immunology en 2013, les auteurs ont dĂ©clarĂ© qu’« un nombre croissant d'Ă©tudes ont dĂ©tectĂ© un taux Ă©levĂ© d'ASCA [anticorps anti-S. cerevisiae] chez des patients atteints de maladies auto-immunes ».


https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23292495/


https://link.springer.com/article/10.1007/s12016-012-8344-9



6) Fragments d'ADN du PVH non divulgués :


Des fragments d'ADN de PVH réels ont été trouvés dans des échantillons de Gardasil par le Dr Sin Hang Lee, un pathologiste spécialisé dans le séquençage d'ADN et l'analyse de séquences d'ADN.

Dr Lee a déclaré : « L'ADN de PVH contenus dans le Gardasil n'est pas de l'ADN naturel ».


Il s'agit d’ADN HPV recombinant (ADNr) - gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ© - Ă  insĂ©rer dans des cellules de levure pour la production de protĂ©ines VLP (virus-like-particle).


L'ADNr est connu pour se comporter différemment de l'ADN naturel. Il peut pénétrer dans une cellule humaine, notamment dans une lésion inflammatoire causée par les effets de l'adjuvant aluminique, via des mécanismes mal compris
 Une fois qu'un segment d'ADN recombinant est inséré dans une cellule humaine, les conséquences sont difficiles à prévoir.



https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC238150/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8069851/

https://www.nature.com/articles/s41467-020-16639-1


Ces fragments d'ADN de HPV ne sont pas divulgués dans la notice.


https://www.naturalnews.com/033585_Gardasil_contamination.html


https://sanevax.org/sane-vax-discovers-potential-biohazard-gardasil/


Nous avons essayĂ© de vous expliquer ce qu’est le Gardasil, Ă  quoi il est sensĂ© servir et ce qu’on connaĂźt de sa composition.


Il contient beaucoup de substances dangereuses et des particules d’ADN recombinantes qui s’assemblent toutes seules dans le corps pour former des particules synthĂ©tiques qui imitent les souches de virus naturels.


Le Gardasil ne contient en aucun cas des parties de virus réels qui auraient été isolées, dénaturées et formulées comme antigÚnes dans les vaccins. Ces vaccins anti-PVH ne contiennent pas de matériel génétique provenant de virus naturels sensés provoquer des cancers !

Pourquoi ne pas avoir utilisé de vraies particules virales comme antigÚnes ?


Fin de l'Ă©pisode 4.

A suivre : les essais cliniques...

Vous pourrez retrouver ici toute la sĂ©rie spĂ©ciale đș𝑎𝑟𝑑𝑎𝑠𝑖𝑙 qui sera publiĂ©e au fur et Ă  mesure —


https://www.marceau2020.info/les-threads-de-marceau-2020/categories/s%C3%A9rie-sp%C3%A9ciale-gardasil




55/áŽłá”ƒÊłá”ˆá”ƒËąá¶ŠËĄâ»âŽ

@NicoleDelepine

@MichelJeanDomi1

@louisfouch3

@SabatierJeanMa1

@amine_umlil

@GabinJean3

@LMucchielli

@CaudeHenrion

@BanounHelene

@PinsolleT

@CorinneReverbel

@tatiann69922625

@papanours60

@Annette_LEXA

@JeanYvesCAPO

@ChrisCottonStat

@TheVeto3

@verity_france



56/áŽłá”ƒÊłá”ˆá”ƒËąá¶ŠËĄâ»âŽ

@LLP_Le_Vrai

@marc_g_wathelet

@CuendetV

@science_md

@BernardSudan

@AnneliseBocquet

@@Ilangabet

@DrMunyangi

@PavanVincent

@EmmaDarles

@HamelinMd

@dupontmarieest1

@idrissaberkane

@PhilippeMurer

@Poulin2012

@DidierMaisto



57/áŽłá”ƒÊłá”ˆá”ƒËąá¶ŠËĄâ»âŽ

@MullerBronnL

@noel_sylviane

@alainhoupert

@v_joron

@MicheleRivasi

@MartineWonner

@xazalbert

@NiusMarco

@felicittina

@THEVENONPierri1

@dopaminergic13

@EnfanceLibertes

@mmtchi

@decoder_l

@LaureGonlezamar

@MoniquePlaza3


 
2023-01-04 Gardasil - Ă©pisode 4_twitter
.pdf
Download PDF ‱ 4.40MB

bottom of page