top of page
  • Photo du rédacteurMare Seau

5 février 2023

𝗕𝗶𝗴 𝗣𝗵𝗮𝗿𝗺𝗮 𝗠𝗰𝗞𝗶𝗻𝘀𝗲𝘆 𝗪𝗘𝗙 🔄


L’industrie pharmaceutique emploie des centaines de milliers de personnes dans de nombreux pays et les principaux acteurs, souvent désignés « Big Pharma », illustrent parfaitement l’économie globalisée poussée à son paroxysme en offrant un terrain de jeu idéal pour des organisations telles que le WEF.



Big Pharma est souvent considérée, à juste titre, comme une gigantesque machine à cash.

Certes, la recherche et le développement de médicaments, de dispositifs thérapeutiques, de matériels médicaux et le rachat de sociétés « pépites » de biotechnologie coûtent effectivement très cher, mais les chiffres d’affaires sont toujours impressionnants et les revenus plus que confortables pour les actionnaires.


Voici les 10 plus grands "labos" sur la base de leurs parts du marché des 💉 dans le monde en 𝟮𝟬𝟭𝟵, avec une prévision pour 2024.

Pfizer devrait représenter presque 5,5 % des parts du marché mondial d'ici 2020.

(C’était AVANT les vaccins Covid-19)


Voici dans cet article un aperçu du top 10 avec un rapide résumé des activités principales de chaque laboratoire pharmaceutique.


Les injections Covid ont bouleversé les équilibres à une vitesse absolument inédite.

Le secteur va inéluctablement connaître de gigantesques fusions/acquisitions dans les prochains temps car les appétits sont particulièrement aiguisés de part et d’autre.


Jetons maintenant un œil sur la pénétration du fameux cabinet 𝗠𝗰𝗞𝗶𝗻𝘀𝗲𝘆 au cœur de Big Pharma.

Prenons un seul exemple avec l’un des plus grands acteurs du marché : J&J

(Johnson & Johnson = numéro 1 mondial)

⤵️

L’exercice suivant peut aisément être décliné pour chacun des 9 autres labos listés dans le top 10 évoqué plus haut.






(Petite parenthèse)

J&J est également à la pointe de la propagande woke et transgenre, les salariés étant plusieurs fois par semaine « sensibilisés » à ces questions.


C’est une nouvelle religion.

Mais c’est aussi bon pour le business des chirurgies liées à la mode des transitions…






Et pourquoi diable avoir systématiquement recours aux conseils de McKinsey pour les questions de diversité au sein des employés ?

Où est passé la naturelle humanité et le simple bon sens ?

(Fin de la parenthèse)



Le problème, c’est le lien très étroit - de plus en plus étroit - entre McKinsey et le 𝗪𝗘𝗙 (Forum Economique Mondial de Davos) pour implémenter l’INFRASTRUCTURE du Great Reset avec la fameuse 4ème évolution Industrielle poussée par Schwab.


McKinsey a véritablement un rôle de maître d’œuvre par rapport au maître d'ouvrage qu’est le WEF.


Cette collaboration WEF – McKinsey est par conséquent déclinée dans toutes les Big Pharmas.

Restons ici sur l’exemple de J&J, il n’y a rien de secret, c’est revendiqué publiquement :


McKinsey a également développé un “Product Operating Model Pharma Hub”,

voici un aperçu chez J&J


Et toujours ce beau vocabulaire :


Un « rafraîchissement » stratégique 🤨


La pandémie de COVID-19 a créé un « point d'inflexion » à partir duquel les entreprises ont la possibilité de reconsidérer où elles investissent du temps et des ressources…


L’objectif principal et systématique étant le développement la santé digitale à tout prix (pour le bien des patients, vous aurez compris)

McKinsey un jour, McKinsey toujours 🫡


Finalement, les stratégies pharmas se décident désormais via un coup de fil de Vanguard ou de son frère siamois de Blackrock, tous deux actionnaires tentaculaires et omniprésents absolument partout.



N'hésitez pas à lire la magnifique lettre annuelle du DPG de Blackrock Larry Fink adressée aux entreprises.

En gros, il leur dicte la stratégie à adopter et les menace de couper les vivres s'ils elles ne l'écoutent pas.


Sachant que Blackrock et Vanguard sont évidemment actionnaires de McKinsey... 🎡


Rappelez-moi au fait qui conseille ?

- des dizaines de gouvernements

- l'OMS

- pratiquement toutes les grandes sociétés cotées et particulièrement BigPharma


👉 McKinsey



bottom of page