• marceau2020

6 juillet 2021


Un excipient caché dans le 💉 Pfizer identifié ?



@amine_umlil

Des chercheurs 🇪🇸 ont étudié le contenu d’une fiole 6 doses du 💉 Pfizer : ils ont effectué la dilution comme lors de la préparation avant vaccination et en ont prélevé une dose pour en déterminer la composition

1/n⤵️


2/n Ces chercheurs ont identifié de l’ARNm (𝟲 ng/uL) et un 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁 𝗶𝗻𝗰𝗼𝗻𝗻𝘂 présent en très grande quantité (𝟳𝟰𝟳 ng/uL) et visible au microscope x 600.


⏩ Il y a donc plus de 99% de cet excipient inconnu par dose de vaccin ! 3/n Ils ont ensuite comparé les images obtenues par microscope électronique de ce produit avec les données de la littérature et il semble s’agir de nanoparticules d’𝗼𝘅𝘆𝗱𝗲 𝗱𝗲 𝗴𝗿𝗮𝗽𝗵𝗲̀𝗻𝗲 qui est connu pour être très toxique !


4/n Ils veulent à présent prouver sans ambiguïté, par diffraction électronique, que le contenu des 💉 Pfizer est bien de l’oxyde de graphène ou un autre dérivé de la famille des graphènes.

Les résultats seront bientôt disponibles.

Stay tuned… 📻


https://www.henrymakow.com/upload_docs/4_5976673186836646447.pdf


5/n Est-ce que ces agences du médicament corrompues pourraient enfin EXIGER que Pfizer fournisse la liste exacte des excipients contenus dans leur 💉 et les forcer à prouver leur innocuité pour l’homme ?!!!

6/n C’est quoi ces 99% de substance inconnue et non caractérisée qu’ils injectent impunément à des milliards d’humains en plus des nanoparticules lipidiques contenant l’ARN dont la composition reste encore plus que floue (polysorbates, PEG, SPION ?) ⁉️

7/n A propos des nanoparticules de la famille des graphènes et en particulier l’oxyde de graphène :

☠️ Toxicité !


Les dérivés de la famille des graphènes n’ont jamais été testés sur l’homme mais ont montré beaucoup de signaux toxiques chez les animaux et dans les cellules !

8/n Une revue de 2016 explique très bien le danger de cette famille de composants pour l’organisme humain qui ont la capacité de facilement pénétrer dans nos cellules pour y déclencher des mécanismes de stress oxydatifs et inflammatoires très dangereux.

9/n A noter en plus que les nanoparticules lipidiques utilisées dans le 💉 Pfizer permettent à ces graphènes de pénétrer encore plus facilement dans nos cellules et dans les tissus profonds !

https://particleandfibretoxicology.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12989-016-0168-y

10/n Il a été démontré que les graphènes circulent très bien dans le sang et ont une grande facilité à passer la barrière hémato-encéphalique, la barrière placentaire et à s’accumuler dans les poumons, le foie, la vessie, les testicules, la moelle osseuse ou encore dans la rate…

11/n …très similaire aux données de bio-distribution obtenues par les autorités sanitaires japonaises. Parmi les mécanismes de toxicité identifiés jusque-là on trouve : ⤵️⤵️


12/n Les graphènes et l’oxyde de graphène sont des POISONS et tout cela est administré à des femmes enceintes, allaitantes, enfants, ados, jeunes, biens portants etc… @JeanCASTEX @EmmanuelMacron @olivierveran voudraient nous injecter cela de force ?

#NousSavons



 
2021-07-06 Un excipient caché dans le vaccin Pfizer identifié
.pdf
Download PDF • 870KB

9 vues